Objectif

Comprendre et quantifier le phénomène de déforestation en France métropolitaine.

Outils utilisés: GNU/Linux, Python 3.6, GDAL, Matplotlib, Pandas, Folium

Problème

Des études approfondies ont été menées par l'IGN [1] sur l'inventaire des forêts.
Qu'en est-il lorsque l'on considère l'inventaire hors forêts (e.g. haies, bosquets)?
Celui-ci couvre une part significative de la surface du territoire en jouant ainsi un rôle éssentiel dans la préservation de la biodiversité.
Pour y répondre, deux sources de données ont été étudiées:

  • Données satellitaires mises à disposition par l'université du Maryland [2].
  • Inventaire Agreste - Teruti - Lucas [3].

Bilan dressé à partir des données sattelitaires de l'université du Maryland [2]

  • Sur la période 2000-2012, une perte de 766 kHa est observée, pour un gain de 506 kHa.
  • Le bilan est donc sensiblement négatif. 1.36% de la surface présente en 2000 a disparu, soit l'équivalent de 260 kHa.
  • Cette perte représente l'équivalent de 7.8 Mt de capacité d'absorption annuelle de CO2. Soit l'équivalent des émissions annuelles de 650000 Francais.
  • En 2012, le térritoire métroploitain reste couvert d'arbres à hauteur de 33%.

Bilan dressé par l'inventaire Agreste - Teruti - Lucas [3]

l'inventaire hors forêt comprend:
  • Bosquets
  • Haies et alignements d'arbres
  • Sols boisés et peuplement indeterminé
  • Landes, friches, maquis, garrrigue
Définition d'une forêt:
  • La forêt est un territoire occupant une superficie d’au moins 50 ares avec des arbres pouvant atteindre une hauteur supérieure à 5 mètres à maturité in situ, un couvert boisé de plus de 10 % et une largeur moyenne d’au moins 20 mètres. Elle n’inclut pas les terrains boisés dont l’utilisation prédominante du sol est agricole ou urbaine. Cette définition est celle adoptée au niveau international (FAO) et utilisée par l’IGN.

Conclusions

  • Au mieux, stabilté de l'ensemble sur la période récentes. Tendances confirmées par deux sources de données.
  • Loin des tendances des périodes plus lointaines (quasi-doublement de la superficie des forêts entre 1840 et 2018).
  • Rapide déclin des haies et bosquets (-12% ou 260000 Hectares sur la période 2007-2014), compensé par la progression des forêts gérées.
  • Il s'agit donc d'un transfert d'un inventaire vers l'autre.

Références